Charles Demuth est né le 8 novembre 1883 et décédé le 23 octobre 1935, il était un aquarelliste américain qui s'est tourné vers les huiles dans la fin de sa carrière, en développant un style de peinture connue sous le nom de Précisionnisme.

Demuth était un résident permanent de Lancaster, en Pennsylvanie. La maison qu'il partageait avec sa mère est maintenant le Musée Demuth, qui met en valeur son travail. Il fut diplômé de l'Académie Franklin & Marshall avant d'étudier à l'Université « Drexel » de Philadelphie et à la « Pennsylvania Academy of Fine Arts ». Alors qu'il était étudiant à « PAFA », il a rencontré William Carlos Williams à sa pension. Les deux sont devenus bons amis et ils sont restés proches pour le reste de leur vie.

Il a ensuite étudié à l'Académie Colarossi et à l'Académie Julian à Paris, où il est devenu un membre des artistes d'avant-garde. Le milieu artistique parisien a accepté l'homosexualité de Demuth. Alors qu'il était à Paris, il a rencontré Marsden Hartley en marchant jusqu'à une table d'artistes américains et a demandé s'il pouvait se joindre à eux. Il avait un grand sens de l'humour, riche en double sens, et ils lui ont demandé d'être un membre régulier de leur groupe. Grâce à Hartley il rencontre Alfred Stieglitz et devient un membre du groupe Stieglitz. En 1926, il avait un one-man-show à la « Anderson gallery » et l'autre à « intimate gallery », la galerie de New York dirigé par son ami Alfred Stieglitz.

Son tableau le plus célèbre, « le chiffre cinq en or » (figure five in gold), a été inspiré par le poème de son ami William Carlos Williams « la grande figure ».

Roberta Smith a décrit son travail dans le New York Times. Le Wall Street Journal a écrit: « C'est un hommage plein d'esprit à son ami, le poète William Carlos Williams, et une translittération en peinture de son poème, « La grande figure ». C'est une œuvre résolument américaine, à une époque où les artistes américains ont été tout simplement au-delà des influences européennes. C'est une référence aux relations imbriquées entre les arts dans les années 1920, un moment de la pollinisation croisée qui a conduit au modernisme américain. Et il anticipe le pop art.

Ce tableau est l'un des neuf portraits que Demuth a créés pour honorer ses amis. Les autres ont été consacrées aux artistes Georgia O'Keeffe, Arthur Dove, Charles Duncan, Marsden Hartley, John Marin, et aux écrivains Gertrude Stein, Eugene O'Neill, et Wallace Stevens.

En 1927, Demuth a commencé une série de sept panneaux peints représentant des bâtiments de l'usine dans sa ville natale. Il a terminé la dernière des sept, « After All » en 1933 et mourut deux ans plus tard. Six de ces peintures sont mises en évidence dans « Chimneys and Towers » (cheminées et tours), la dernière exposition de peinture de Charles Demuth a Lancaster.  Une rétrospective de son œuvre à lieu en 2007 à l’ « Amon Carter Museum », elle apparaît en 2008 au « Whitney Museum of American Art ».

Selon les notes d'exposition de l’ « Amon Carter Muséum », Demuth laisse plusieurs de ses peintures à Georgia O’keeffe. Ses décisions stratégiques concernant les musées qui ont reçu ses travaux à cimenter sa réputation comme un peintre majeur de l'école précisionniste.

Demuth a subi une blessure, soit quand il avait quatre ans, ou peut-être a-t-il eu la polio ou la tuberculose de la hanche qui l'a laissé avec une boiterie marquée et l'obligeait à utiliser une canne. Il a ensuite développé le diabète et a été l'une des premières personnes aux États-Unis à recevoir de l'insuline. Il a été de santé fragile la plupart de sa vie, et il est mort à Lancaster à l'âge de 51 ans des complications du diabète.