Né le 30 mars 1853, à Groot-Zundertm, aux Pays-Bas, Vincent Willem Van Gogh était le fils d’un ministre du pays, Theodorus Van Gogh. Même en tant qu’artiste aux humeurs changeante, sa mère affectionnait les aquarelles, le dessin et la nature.

Van Gogh était un mélancolique qui pensait être appelé à prêcher les évangiles. Toutefois, c’est entre les années 1870 et 1880 qu’il décida de se consacrer à l’art. Avant cela, il travailla en tant que missionnaire dans une morne région minière de laquelle il fut renvoyé pour cause d’un excès de zèle. Il travailla également de façon infructueuse en tant que libraire. Il avait déjà connu dans sa vie deux amours malheureuses et qui ne lui correspondaient pas.

Van Gogh commença son premier chef d’œuvre, Les Mangeurs de Pomme de Terre, en 1885. A cette époque, l’impressionnisme était déjà en vogue et son œuvre n’allait pas être bien reçue dans la capitale française. Il décida pourtant de déménager à Paris pour retrouver son frère Théo, qui dirigeait alors une galerie d’art parisienne.

Van Gogh eut l’opportunité d’étudier avec Henri de Toulouse-Lautrec. Il eut aussi la chance de rencontrer quelques nouveaux artistes impressionnistes – Gauguin, Monet et Pissarro, dont il essaya d’imiter les techniques lorsqu’il arriva sur Paris pour rejoindre son frère en 1886. Toutefois il trouva difficile de copier leur style, bien qu’il ait essayé de commencer à peindre avec des coups de pinceau plus légers et d’éclaircir sa palette personnelle qui tirait sur le sombre. Finalement, il dut en tirer son propre style de peinture d’une manière moins conventionnelle et plus franche.

Vincent ne s’entendait pas très bien avec son entourage à cause de son tempérament nerveux. A paris, il se disputait beaucoup avec les autres peintres à propos de leurs travaux et réussit même à s’ne aliéner quelques-uns qui ne supportaient plus ses querelles. Son art l’aida à équilibrer ses émotions.

Dans ses spirales, une représentation tumultueuse du ciel, Van Gogh met l’accent sur la vie émotionnelle intérieure.

L’une des œuvres les plus abouties reste La Nuit Etoilée (1889). Dans ses spirales, une représentation tumultueuse du ciel, Van Gogh met l’accent sur la vie émotionnelle intérieure. La Nuit Etoilée met en avant un paysage plus naturel : c’est un changement radical par rapport à ses précédents travaux. Il ne fut pas peint sur site, mais de mémoire, à l’inverse de ses tableaux précédents.

Parmi les torsions spiralées du ciel nocturne et des cyprès, Van Gogh cherche à créer un équilibre et une tension en suivant une composition et une structure strictes, dans laquelle les formes sont réparties de façon régulière sur la surface de la toile. En voulant exprimer ses propres émotions subjectives, Van Gogh utilisa des couleurs symboliques et une application gestuelle de la peinture.

Depuis le Fauvisme jusqu’à l’expression abstraite, la pratique et les méthodes de Van Gogh ont donné naissance à de nombreux mouvements d’art moderne. La majeure partie de ses œuvres peuvent être admirée au Musée Van Gogh à Amsterdam, aux Pays-Bas.